Vacances Romaine


roman_holiday_ver3

Réalisé par : William Wyler

Année : 1953

Note : 6/10

Achat : Amazon, Fnac, VOD


The best thing I know is to do exactly what you wish for a while

En 1954, Vacances Romaine obtient dix nominations aux oscars et devient l’un des films les plus nominés de l’histoire, William Wyler a remporté un succès planétaire avec ce conte de fées anti-cendrillon. Cette histoire a été écrite par l’auteur Dalton Trumbo à l’époque l’écrivain est sur la liste noire des artistes dit « communiste » poursuivis par le sénateur McCarthy, il signe l’histoire sous le nom de Ian Mclellan pour pouvoir travailler. Willian Wyler n’est pas le premier réalisateur choisi pour la réalisation du film, c’est Frank Capra qui doit tenir ce rôle, mais le réalisateur se ravisera en apprenant le vrai nom de l’auteur et laissera tomber le projet.

Vacances Romaine  c’est une histoire douce et amère remplie de délicatesse et d’élégance, Audrey Hepburn y interprète une princesse qui rêve de devenir une inconnue au yeux du monde, qui rêve d’une vie de jeune fille normale, Gregory Peck y interprète lui, un journaliste en mal de scoop, qui cherche le sujet qui le fera rebondir. Quand ils se rencontrent une magie inattendue opère entre eux, ces deux âmes perdues dans des mondes différents se trouvent et se sauvent le temps d’un moment magique.

Ce film est aussi le premier grand rôle de l’actrice Audrey Hepburn, qui dit premier rôle, dit aussi premier Oscar, le film est un triomphe, et lance la carrière de cette femme devenue une légende. Dans les années 70, l’idée d’une suite est envisagée, l’histoire devait se passer plusieurs années après ce séjour romain, la princesse Ann est devenu reine, le reporter Joe Bradley est devenu écrivain, ces deux amoureux ne se sont jamais oublié mais chacun a continué sa vie en respectant ses engagements, la surprise c’est que ce n’est pas eux qu’on aurait suivis, mais leurs enfants, heureusement le projet fût abandonné.

Vacances Romaine c’est l’antidépresseur pour les soirs de cafard, c’est surtout le plaisir de voir Audrey Hepburn.

I have to leave you now. I’m going to that corner there and turn. You must stay in the car and drive away. Promise not to watch me go beyond the corner. Just drive away and leave me as I leave you.

Voir aussi: Céleste & Jesse Forever, Titanic, Frankie and Johnny, Moulin Rouge

Catégories :CinémaTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

1 commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :