Marvel’s Jessica Jones


Jessica-Jones

Genre: Action, Crime, Thriller     Année: 2015     Chaine: Netflix       Situation: Encours   Durée: 60min   Note: 7/10

Après l’adaptation par Netflix et Marvel du super-héros Daredevil, la chaîne de streaming revient en force avec sa nouvelle adaptation Jessica Jones. 

Alors qu’il aura fallu 10 ans à Marvel pour attaquer sa phase 2 au cinéma, sur le petit écran il ne lui en aura fallu qu’un pour y arriver, on pourrait se demander si Marvel a enfin trouvé son rythme ? Jessica Jones est la première authentique super-héroïne à être mise en avant dans une production Marvel. Jones est la seconde pierre de l’édifice Marvel qui se construit sur Netflix et qui une fois fini aboutira à la série The Defenders qui regroupera Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron First.

Là où Daredevil s’inscrivait comme un polar noir, Jessica Jones prend une tout autre tournure en venant s’inscrire dans le genre du thriller psychologique, on ne change pas de décors entre les deux séries mais on change d’atmosphère. On va découvrir une Jessica Jones tourmentée par son dégoût d’elle-même, souffrant d’un grave stress post-traumatique qui tente d’oublier son passé de super-héroïne dans la première bouteille de Whisky qui passe près d’elle, essayant de se reconstruire personnellement et professionnellement elle va être brutalement confrontée à une figure de son passé, qu’elle avait laissé pour mort.

Beaucoup plus sensuelles que Daredevil, la relation du héros et du vilain dans Jessica Jones se situe cette fois-ci entre l’amour et la haine, apportant une ambiguïté à l’histoire et déroutant de manière positive le téléspectateur qui finit par ne plus savoir ce qu’il voudrait voir. La série introduit aussi celui qui sera la troisième pierre de l’édifice Marvel, le super-héros Luke Cage  survolant la relation particulière qu’il entretient avec Jessica Jones. Comme pour la première série de Marvel, les scénaristes jouent sur le côté humain des héros permettant aux téléspectateurs de se mettre à leur place.

Marvel a aujourd’hui trouvé son équilibre en étant moins aveugle à la diversité de la société américaine et plus réaliste dans ses choix. Pour moi, Jessica Jones a été une belle claque que j’ai aimée du début à la fin avec très peu de longueur, vivement la seconde saison.

Voir aussi: Dossier: Les phases Marvel, Les gardiens de la galaxie, Preview: Captain America: Civil War, Marvel’s Daredevil

Catégories :SérieTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

7 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :