Star Wars: Episode VII – The Force Awakens


Ce diaporama nécessite JavaScript.

Réalisé par: JJ Abrams

Année: 2015

Durée: 2h16

Note: 6/10

Achat: Amazon, Fnac, VOD


The Force is strong in my family. My father has it. I have it. My sister has it. You have that power, too.

Après un long moment de réflexion sur comment faire un article sans trop en dire, mais en ressortant l’essentiel ? j’ai enfin réussi à sortir quelque chose de présentable. Ma première réflexion après le visionnage du septième volet a été « Il ne vaut pas les trois premiers, mais rattrape bien les trois derniers » aurait-on enfin trouvé le juste milieu entre chaque trilogie ?

JJ Abrams ne cherche pas à cacher son admiration pour l’univers créé par George Lucas, il en joue même en réutilisant certaines scènes, certains speechs, mais n’oublie pas la nouveauté faisant entrer son propre univers. Ce septième épisode s’adapte à la nouvelle génération tout en parlant aux précédentes, c’est cette confrontation générationnelle qui fait la particularité de ce nouvel opus et c’est sûrement ce qu’il manquait à la précédente trilogie. Dans ce nouveau volet les actions passées d’Han Solo, de Luke Skywalker, de Leïa Organa et Darth Vader s’apparentent à un mythe qui va inspirer les nouveaux héros mais aussi les nouveaux vilains, c’est un peu l’héritage de Star Wars à travers le temps.

Ce que l’on pourrait regretter de ce septième volet car des regrets, il y a ! c’est un côté teenage qui plane sur les nouveaux personnages, une facilité dans l’histoire parfois trop simpliste, où encore un vilain qui pourrait manquer de conviction et paraître fade à côté de Darth Vader. Heureusement un « mais » s’impose, il ne faut pas oublier que nous sommes aux prémices de cette nouvelle trilogie, l’erreur est donc permise (dans la limite du raisonnable), la présentation des personnages étant inévitables on peut facilement comprendre que leur chemin pour devenir un personnage adulte et accompli est encore long et que beaucoup restent à venir. Abrams et son nouveau casting réussissent à gommer certains défauts grâce à des scènes d’action bien faites et des touches d’humour bien placé, ouvrant les portes à une suite qui pourrait être grandiose.

JJ Abrams prouve que l’univers de Star Wars est bien universel et intemporel et que malgré les années passées, ce space opera continue à nous mettre des étoiles plein les yeux.

Chewie… We’re home !

Voir aussi: Star Wars: Calendrier

Catégories :Cinéma, Star WarsTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :