The Conjuring 2


conjuring_two_ver2

Réalisé par: James Wan

Année: 2016

Durée: 2h14

Note: 1/10

Achat: Amazon, Fnac, VOD


I know your name, demon, and that gives me dominion over you!

Nous sommes dans les années 70, l’homme tente encore de prouver par A+B l’existence d’une conscience après la mort, les sciences paranormales sont encore en vogue et les Warren sortent à peine de l’affaire Amityville, quand ils sont charger par l’église d’enquêter sur l’affaire Enfield en Angleterre.

Le premier opus était isolé, le second se mêle à la foule sous les projecteurs des cameras londoniennes, The conjuring était à mes yeux trop court, The conjuring 2 est trop long, beaucoup trop long. James Wan essaie de revisiter les codes du cinéma d’horreur à l’ancienne, sans grand succès, il nous offre seulement un sentiment de déjà-vu, tout est prévisible, les longueurs sont fleur bleue, le suspense n’est pas vraiment là, les jumpscare sont indigeste tel un cheveu sur la soupe, rien ne va.

Le réalisateur délaisse à certains moments le cas Enfield, pour se concentrer sur les peurs de Lorraine Warren, ne permettant pas aux spectateurs de rentrer dans l’histoire de la famille Hodgson. 

The conjuring 2 est certes intéressant visuellement pour son efficacité technique et son casting mais le film est beaucoup trop propre, trop net, pour être considéré comme un chef-d’oeuvre du cinéma d’horreur.

Voir aussi: Crimson Peak, The Strain, La reine des damnés, The Forest

Catégories :CinémaTags:, , , , , , , , , , , ,

10 commentaires

  1. Tout en n’étant pas un chef-d’œuvre, Conjuring 2 est à mes yeux une franche réussite. Les mouvements de caméra sont brillants et c’est justement dans la manière novatrice de filmer que James Wan réussit a faire un film d’horreur de qualité. Après les effets spéciaux de l’homme tordu par contre sont ratés.

    J'aime

  2. Alors ça c’est fou mais je crois que c’est la première fois que j’en lis un avis négatif… Pourtant, ça fait un moment que j’en cherche parce que bon, quand on n’a pas aimé Conjuring 2, on se sent un peu seul dans l’univers, mine de rien.
    C’était long, mais tellement loooong… Rien ne justifie en plus ces rallonges (Ed Warren qui pousse la chansonnette, je me permets de poser un lol), alors on attend la fin. Avec un bon gros arrière-goût bien amer de « TOUT ÇA POUR ÇA » étant donné qu’on nous expédie Valak en deux-deux avec un ersatz de « Jacques a dit » (ou « Jacadi », les deux fonctionnent).
    Le genre de films qui jette de la poudre aux yeux en espérant que ça compense l’absence totale de scénario qui tienne la route. Dommage, parce que le premier m’avait vraiment mis une claque !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :