Les vraies histoires de nos contes Disney


Capture d_écran 2018-02-11 à 09.55.26

Le conte collecté par les frères Jacob & Wilhelm Grimm aurait été inspirer par un mythe germanique. Ils ont rassemblé plusieurs versions du conte avant d’arriver à l’histoire finale. Mais plusieurs mythes européens peuvent correspondre au personnage de Blanche Neige.

Dans la première version de 1812, la mauvaise reine est la mère naturelle de la princesse, jalouse de sa beauté, à la fin, Blanche Neige se réveille lorsqu’un valet du prince, lui donne un coup dans le dos, trop énervé d’avoir eu à la porter toute la journée.  Dans les deux versions non édités, la reine fait faire un tour de carrosse dans la forêt à la belle Blanche-Neige, elle lui demande de descendre pour ramasser son gant ou cueillir des roses et s’enfuit la laissant seule perdu dans ce lieu hostile.

Capture d_écran 2018-02-11 à 10.16.32

Dans la version « officiel » le changement majeur, c’est l’âge de la princesse, elle a 7 ans. L’histoire diffère légèrement du conte Disney.

snow white

Une reine désire un enfant, un jour d’hiver, elle se pique le doigt et trois gouttes de sang tombent sur la neige. Elle demande un enfant.

« Oh ! Si je pouvais avoir un enfant aussi blanc que la neige, aussi vermeil que le sang et aussi noir de cheveux que l’ébène de cette fenêtre! »

La reine meurt en couche, un an plus tard, le roi prend une nouvelle épouse qui deviendra la marâtre de Blanche Neige.

 

« Miroir, gentil miroir, dis moi, dans le royaume. Qui est la femme la plus belle? Dans le royaume ma reine, ici vous êtes la plus belle, mais Blanche Neige l’est mille fois plus que vous. »

Dans le conte des Grimm, la mauvaise reine essaie de tuer trois fois Blanche Neige avant d’utiliser la pomme empoisonné.

Pour le premier essai, elle engage le chasseur, qui lui ramènera les poumons et le foie d’un marcassin, la reine s’empressera de les faire cuisiner et les mangera.

Pour le deuxième essai, la reine se déplace elle-même. Elle se déguise en paysanne et va vendre un lacet pour un corset à Blanche Neige. Elle l’aidera à le mettre et en profitera pour le serrer si fort que la princesse s’arrêtera de respirer, les nains arriveront assez vite pour la sauver.

Pour le troisième essai, la reine se déplace de nouveau, elle se re-déguise encore et lui vend un peigne empoisonné, les nains arriveront encore une fois rapidement pour la sauver.  Arrive enfin, la fameuse pomme empoisonné…

Capture d_écran 2018-02-11 à 10.27.31

À la fin du conte, un prince qui chevauchait par là, aperçoit le cercueil en verre et tombe amoureux de Blanche Neige.

Il obtiendra la permission des nains, de prendre le cercueil avec lui, les porteurs trébucheront contre une racine, la secousse fera rendre à Blanche Neige, le morceau de pomme qui lui était resté dans le gosier. Le prince demandera sa main, invitée au mariage, la reine sera condamnée à danser avec des escarpins de fer rouge, jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Capture d’écran 2018-02-11 à 10.05.01.png

Blanche Neige est le premier long-métrage de Disney (1937), il fixera de façon durable l’iconographie du conte mais aussi l’histoire.

The Snow White legende comes alive

Voir aussi: Les vraies histoires de nos contes Disney: La belle et la bête

Catégories :DossierTags:, , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :