Le grand dossier des plus belles fins dans le monde du cinéma


La fin d’un film peut nous faire pleurer, nous faire rire mais surtout marquer une vie. Dans ce dossier, je vous propose un petit panel de films qui grâce à leurs fins m’ont marqué. Une nouvelle fois Le Bruit du Cinema se lance dans un dossier qui grâce au monde magique du cinéma aura plusieurs parties.

capture d_écran 2019-01-11 à 09.08.33

Réalisé par: Charles Chaplin   Année: 1940   Durée: 2h5min

Ce film est internationalement reconnu comme un chef-d’oeuvre, Chaplin a osé montrer que le nazisme était un danger mortel pour les communautés juives mais aussi pour l’humanité et la démocratie.

Le saviez-vous ? 

  • Le tournage du Dictateur commence le 9 septembre 1939, soit huit jours après l’invasion de la Pologne par les Nazis et six jours après la déclaration de guerre de la Grande-Bretagne et de la France à l’Allemagne.

 

still life

Réalisé par: Uberto Pasolini   Année: 2013   Durée: 1h32min

Avec Une belle fin, le réalisateur nous plonge dans une atmosphère très réaliste tout au long du film, pour nous surprend à la fin en ajoutant une petite note surréaliste, laissant place à l’imagination et tout en confirmant l’humanité qui s’en dégage. Une fin triste et douce à la fois, dur de sens dans un monde ou l’individualisme est de plus en plus maître.

Le saviez-vous ? 

  • Pour évoquer le changement intérieur qui s’opère chez John May, le réalisateur a décidé d’intégrer de la couleur au fur et à mesure du film.

 

  • La vie est belle

capture d_écran 2019-01-11 à 09.13.17

Réalisé par: Roberto Benigni   Année: 1997   Durée: 1h56min

Un film époustouflant qui reste en mémoire par sa beauté, son souffle de vie, sa dureté mais aussi sa légèreté. Je pense que c’est la première fin qui m’est vraiment marquée et dont je me souvienne à la perfection.

Le saviez-vous ? 

  • Le numéro de prisonnier de Roberto Benigni dans La vie est belle est le même que celui sur l’uniforme de Chaplin dans le Dictateur.

 

  • La ligne verte

capture d_écran 2019-01-11 à 09.20.44

Réalisé par: Frank Darabont   Année: 2000   Durée: 3h09min

Il est long le chemin jusqu’à une fin qui marquera beaucoup de monde, heureusement le film a très peu de longueur, ce qui le rend presque parfait. Une fois le film vu vous ne pourrez pas oublier l’histoire de John Coffey.

Le saviez-vous ? 

  • Quand les producteurs n’arrivaient pas a trouvé un acteur pour le rôle de John Coffey, c’est Bruce Willis qui a suggéré Michael Clarke Duncan avec qui il avait joué dans Armageddon. 

 

capture d_écran 2019-01-11 à 09.10.46

Réalisé par: Sofia Coppola   Année: 2004   Durée: 1h42min

Chacun peut interpréter ce film à sa manière, pour certains l’histoire se finit mal, pour d’autres elle se finit bien. Moi, cette fin m’a parlé, m’a touché, m’a tout simplement marqué et fait partie des plus belles fins que j’ai pu voir, pleine de douceur, d’ambiguïté et puis Bill Murray tout simplement.

Le saviez-vous ? 

  • Sofia Coppola a écrit le rôle de Bob Harris pour Bill Murray, elle a confié que s’il avait refusé la rôle, elle n’aurait pas fait le film.
Catégories :Bill Fucking Murray, DossierTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :