Anastasia


Capture d’écran 2019-06-19 à 08.36.32


Réalisé par: Don Bluth, Gary Goldman   Année: 1997   Durée: 1h34min   Note: 9/10


1917, la révolution russe éclate, Raspoutine est bien décidé à éliminer tous les Romanov, c’était sans compter sûr Anastasia et sa grand-mère l’impératrice qui arrivent à s’échapper, malheureusement elles se retrouvent séparées sur le quai de la gare, l’une restant en Russie, l’autre partant pour Paris. Dix ans plus tard, l’impératrice cherche toujours sa petite fille disparue, au même moment une orpheline au doux nom d’Anya part de son orphelinat direction Paris à la recherche de ses racines…

L’histoire d’Anastasia prend vie grâce à la légende qui entourait l’héritière des Romanov (aujourd’hui réfuté par les scientifiques qui ont prouvé qu’elle avait été tué avec sa famille) en partant de l’idée que la princesse est toujours en vie et sans mémoire, les créateurs réussissent un coup de maître qui marquera toute une génération, parler d’Anastasia a été un choix judicieux qui aura surement éveillé la curiosité de beaucoup d’enfants pour la Russie ce pays froid et très lointain. Alors oui, l’histoire de la Russie n’est pas du tout respectée mais en même temps, il aurait été difficile pour un dessin animé de recréer la réalité sans traumatiser une génération…

Anastasia est surement le film le plus ambitieux de Bluth et Goldman, aidé d’un bon budget, ils nous offrent un film d’animation aux images d’une beauté exceptionnelle mélangeant habilement animation traditionnelle et éléments en 3D, un pépite pour l’époque où le dessin animé était très présent. Ils font aussi d’Anastasia, une femme forte avec une certaine fragilité, grâce à elle, ils changent l’image de la princesse dans le monde du dessin animé et ouvrent de nouvelles portes pour les petites filles. Oublier la princesse Disney, bonjour la femme forte, on ne cherche plus l’amour, on recherche notre soi intérieur, l’amour devient secondaire, il s’établira dans l’histoire mais de façon naturelle, oublier le coup de foudre sorti du trou du cul du monde, bonjour la vraie vie!

Anastasia est un dessin animé qui véhicule des messages qui changent et ouvre de nouveaux horizons, les chansons ne sont pas là pour combler des blancs mais pour développer les personnages et accompagner l’histoire, le méchant fait son boulot à merveille machiavélique et complètement détraquer, il terrifie les petits enfants avec brio, même le happy ending est légèrement différent de ce que l’on voit d’habitude, tout est bon dans ce dessin animé parce qu’ils ont réussi à s’éloigner des codes « imposés » par les Disney.

Anastasia est une pure réussite visuelle qui revisite l’histoire de la Russie avec brio, en cassant les codes des histoires de princesse habituelles, mélangeant habilement faits historiques et légendes. Bluth et Goldman ont réussi un petit chef-d’oeuvre qui avec le temps fonctionne encore qu’on soit adulte ou enfant.

Capture d’écran 2019-06-19 à 08.35.51

Catégories :CinémaTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :