Agence de voyages Le Bruit du Cinema


En août sur Le Bruit du Cinema, on parle voyage, on parle vacance, on profite des derniers moments avant une rentrée obligatoire pour beaucoup. Après la découverte de ville à travers certains films, je vous propose un petit road trip en Amérique, il n’y aura que 5 films (mais pas d’inquiétude, ce n’est qu’un début). Les road movies pullulent dans le monde du cinéma du petit film indépendant au gros blockbuster, tout le monde a utilisé le sujet au moins une fois, petit tour d’horizon de ces films qui nous donnent envie de voyager.


Capture d’écran 2019-08-20 à 12.15.41

Réalisé par: Jim Jarmusch   Année: 2005   Durée: 1h46min   Note: 7/10

De quoi ça parle ?

Célibataire endurci, Don Johnston vient d’être quitté par Sherry, sa dernière conquête. Alors qu’il se résigne une nouvelle fois à vivre seul, il reçoit une lettre anonyme dans laquelle une des anciennes petites amies lui apprend qu’il est le père d’un enfant de 19 ans, et que celui-ci est peut-être parti à sa recherche. Sous les conseils de son meilleur ami Winston, détective amateur, il décide de mener l’enquête afin d’éclaircir ce mystère.

Mes amis, je dois m’en aller, je n’ai plus qu’à jeter mes clés
Car elle m’attend depuis que je suis né, l’Amérique

Avec Broken FlowersJim Jarmusch offre un road movie sentimental réussi, à travers une Amérique mélangée entre beauté et tristesse, désillusion et besoins, faux-semblant et réalité, le réalisateur livre le portrait d’une Amérique à l’évidence dans un désarroi profond.

Capture d’écran 2019-08-20 à 12.24.08

Réalisé par: Jonathan Dayton & Valerie Faris   Année: 2006   Durée: 1h41min   Note: 9/10

De quoi ça parle ?

La famille Hoover part à bord d’un vieux van d’Albuquerque à Redondo Beach en Californie pour le concours de Little Miss Sunshine. C’est le rêve de leur petite fille de 7 ans, Olive, une fillette qui s’imagine reine de beauté. Sur le chemin, il va leur falloir gérer les rêves brisés, les crises cardiaques et les pannes du vieux van Volkswagen…

J’abandonne sur mon chemin tant de choses que j’aimais bien
Cela commence par un peu de chagrin, l’Amérique

Little Miss Sunshine est un road movie familial, pétillant d’ingéniosité et de bonne humeur, porté par des personnages sincères, pleins de tendresse et d’humour, une véritable bouffé d’oxygène qui vous donnera la joie de vivre.

Capture d’écran 2019-08-20 à 12.21.24

Réalisé par: Duncan Tucker   Année: 2005   Durée: 1h43min   Note: 8/10

De quoi ça parle ?

Bree, devenu transsexuel, travaille jour et nuit afin d’avoir assez d’argent pour payer une intervention chirurgicale qui fera définitivement de lui une femme. Un jour, elle reçoit un appel téléphonique d’un adolescent en fuite qui recherche son père.

L’Amérique, l’Amérique, je veux l’avoir et je l’aurai
L’Amérique, l’Amérique, si c’est un rêve, je le saurai

Transamerica est un voyage initiatique qui annule nos préjugés inavouables, sans leçon de morale, le film donnera matière à réflexion et illuminera n’importe quelle journée tristounette.

Capture d’écran 2019-08-20 à 12.19.41

Réalisé par: Gren Wells   Année: 2014   Durée: 1h40min   Note: 6/10

De quoi ça parle ?

Vincent est atteint du syndrome de la Tourette. Il vient de perdre sa mère et se retrouve ainsi face à son père avec qui il est en froid depuis quelques temps. Ce dernier craignant que son fils vienne compromettre sa carrière politique, il envoie Vincent dans une clinique spécialisée. Sur place, le jeune homme fait la connaissance de Marie, une jeune anorexique dont il tombe amoureux. Ensemble, ils décident de s’enfuir, entraînant malgré eux Alex, le colocataire de Vincent, qui souffre de TOC.

Tous les sifflets des trains, toutes les sirènes des bateaux
M’ont chanté cent fois la chanson de l’Eldorado, de l’Amérique

The Road Within est une ode à la liberté qui se découvre à travers un road trip inattendu mené par trois personnages en recherche de réponse. Un film qui nous rappelle qu’avant le handicap, il y a l’humain.

Capture d’écran 2019-08-20 à 12.17.55

Réalisé par: Blair Hayes   Année: 2001   Durée: 1h24min   Note: 7/10

De quoi ça parle ?

Jimmy Livingston est un jeune homme pas comme les autres. Né avec un système immunitaire défaillant, il est obligé de vivre confiné dans une bulle aseptisée qui le protège du monde extérieur. Grâce à sa mère qui lui témoigne une attention de tous les instants, Jimmy est heureux. Mais celui-ci décide de sortir de son univers cloisonné lorsqu’il apprend que Chloé, son amie d’enfance, dont il est amoureux, s’apprête à se marier aux chutes du Niagara.

Mes amis, je vous dis adieu, je devrais vous pleurer un peu
Pardonnez-moi si je n’ai dans les yeux que l’Amérique

Bubble Boy est un road movie plein de bons sentiments, qui effleure avec humour une maladie très difficile à vivre, c’est aussi un teen movie qui parle assez justement de l’éveil amoureux mais aussi de l’éveil sexuel, le tout emporté par une bande-son rock qui donne du punch à cette aventure.

Je reviendrai je ne sais pas quand, cousu d’or et brodé d’argent
Ou sans un sou, mais plus riche qu’avant de l’Amérique
L’Amérique,
Catégories :DossierTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :