Le mardi c’est classique


le mardi c'est classique


dirty


Réalisé par: Emile Ardolino   Année: 1987   Durée: 1h40min   Achat: VOD


Je ne pouvais pas faire un mardi c’est classique, sans vous reparler d’un de mes films favoris, un film qui a marqué mon enfance et celle de ma soeur, d’un film qui m’a fait rêver d’un amour de vacance, d’un film qui m’a donné envie de danser, je vous parle bien sûr de l’incontournable Dirty Dancing!

Dirty Dancing c’est l’histoire de Frédérique alias Baby qui va passer un été en famille à la pension Kellerman dans la région des montagnes Catskill, c’est l’histoire d’un été monotone qui va devenir passionnant, c’est l’histoire d’une émancipation, c’est l’histoire d’une rencontre, c’est l’histoire d’un amour d’été…

Qui aurait cru qu’une comédie romantique à l’histoire basique, aux castings peu connus allait devenir un classique du cinéma ? Pas grand monde et surement pas les Français (seulement 365 000 entrées contre 8 millions en Allemagne) Et pourtant maintenant, diffusé Dirty Dancing à la télévision assure une bonne audience. Comment peut-on expliquer ce succès ?

Le scénario n’a rien de révolutionnaire mais sa simplicité fonctionne à la perfection portée par des chorégraphies sensuelles qui nous emmènent à petits pas vers le porté final qui laissera exploser la magie de cet amour « éphémère » qui nous fait rêver. Entre nous après avoir vu le film qui n’a pas rêvé de trouver lors d’un été un homme ténébreux et sensible comme le beau Johnny et de finir ses vacances sur une musique sensuelle en dansant coller/serrer avec cet homme si parfait ?

Quiproquo, haine, chance, amour et danse, voilà ce qui a fait le succès de Dirty Dancing mais c’est surtout grâce à un public devenu fidèle que le film a pu s’élever au rang de film culte. Dirty Dancing a fait rêver plus d’une petite fille (et n’a pas fini d’en faire rêver), Dirty Dancing c’est une étoile dans la galaxie qui n’a pas fini de briller, Dirty Dancing c’est un film pour tout âge, intemporel, plein d’amour et de danse qu’on aime voir et revoir!

Le saviez-vous ? 

  • L’un des plans les plus célèbres du film (Bébé explosant de rire en pleine répétition) est une prise raté que le monteur a décidé d’inclure au film. L’exaspération très visible de Patrick Swayze n’est pas feinte du tout. La scène ou Bébé et Johnny se tournent autour en entonnant un playback (Love is Strange) et à l’origine juste un échauffement avant de reprendre le tournage.
  • La quasi-totalité des répliques anthologiques que nous connaissons tous, sont en réalité des pures inventions des traducteurs français.
  • Dans le film, Penny (Cynthia Rhodes) avorte clandestinement, le sujet effrayait les financiers, mais Eleanor Bergstein avait fait en sorte que cette storyline soit essentielle à la compréhension de l’intrigue principale afin d’être sûre qu’elle ne disparaisse pas au montage.

dirty dancing

Catégories :Le mardi c'est classiqueTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :