Le mardi c’est classique


le mardi c'est classique


Le bruit de couloir suspect


Réalisé par: Alfred Hitchcock   Année: 1960   Durée: 1h49min   Achat: VOD


Psychose c’est l’histoire d’une fuite, c’est l’histoire d’un motel, c’est l’histoire d’une mère et d’un fils, c’est l’histoire d’un meurtre, c’est l’histoire d’une recherche, c’est tout simplement l’histoire d’un chef-d’oeuvre du cinéma.

Ah.. Cette douche! Elle en aura fasciné et continue d’en fasciner plus d’un, il aura fallu soixante-dix positions de caméra et une semaine de tournage pour seulement 45 secondes à l’écran. Avec cette scène Hitchcock réussit à déjouer les pièges de la censure et réaliser l’impensable en réalisant une scène qui frustrera, surprendra plus d’un spectateur et qui deviendra l’une des scènes les plus traumatisantes de l’histoire du cinéma.

Psychose est un modèle d’équilibre où le moindre plan a été mûrement réfléchi par ce génie qu’était Hitchcock, c’est aussi l’un des premiers films qui aura mélangé sexe, folie et meurtre dans un récit assez sordide et angoissant. Le grand maître du suspense s’amuse et utilise tout au long du film plusieurs diversions, qu’elles soient scénaristiques où visuelles, pour déstabiliser le spectateur. Hitchcock s’amuse avec ce film à fouiller au plus profond de notre psyché.

Psychose est surement l’un des films d’épouvantes qui a le plus influencé l’histoire du cinéma, Hitchcock puise directement dans nos peurs pour créer un chef-d’oeuvre inoubliable adapté du roman de Robert Bloch, qui s’est lui-même inspiré de la vie du meurtrier Ed Gein. Le réalisateur remet au goût du jour le monstre humain en présentant aux spectateurs, un monstre à l’apparence anodine, un monsieur-tout-le-monde digne de confiance.

Psychose est une perle du cinéma qu’il faut avoir vu au moins une fois!

Le saviez-vous ?

  • Janet Leigh a été doublement doublée: Myra Davis était sa doublure lumière et Marlin Renfro sa doublure corps.
  • La maison de Norman Bates s’inspire de la Maison près de la voie ferrée peinte par Edward Hopper en 1925.
  • Dans une campagne de promotion savamment orchestrée, Hitchcock avait décidé que personne ne serait admis dans les salles une fois le générique lancé, ce qui attirera encore plus les spectateurs, curieux de cet interdit.

Capture d’écran 2019-09-30 à 08.31.48

Catégories :Le mardi c'est classiqueTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :