Birds of Prey: and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn


32


Réalisé par: Cathy Yan   Année: 2020   Durée: 1h49min   Genre: Action, Aventure   Note: 0,5/10   Achat-Location: VOD


Birds of Prey c’est l’histoire d’une rupture, c’est l’histoire d’une émancipation ratée, c’est l’histoire d’une troupe de filles qui soulève le drapeau girl power contre les méchants hommes, c’est tout simplement, Margot Robbie qui pétille dans une coquille vide, prévisible et ennuyeuse.

 

_will someone come to rescue us __ (1)

Je pensais que DC ne pouvait pas faire pire que Suicide Squad, Batman v Superman ou encore l’abominable Justice League… Que nenni, DC adore relever haut la main les mauvais défis et on pourrait même croire qu’il se donne vraiment tous les moyens possibles pour réussir l’impensable. C’est donc sans grande surprise que Birds of Prey réussit à foirer de manière magistrale son scénario, ses personnages et sa mise en scène…

Au programme de ce petit film (ou de cette petite torture), DC vous propose du déjà-vu, suivi de près par l’incontournable prévisible ainsi que l’éternel et très ennuyeux flashback inutile, qui est là pour faire gagner de la longueur au film. DC aime faire plaisir à son public, c’est pourquoi la petite surprise du chef sera une petite pléiade de personnage sans le moindre charisme, totalement raté qui insultent volontairement les personnages originels des comics. DC ne fait pas dans la demi-mesure.

Dans Suicide Squad, la seule bonne chose était le personnage de Margot Robbie, dans Birds of Prey rien n’est bon, le peu de folie qu’il restait au personnage s’évapore avec l’explosion de l’usine chimique après 10 minutes de film, ne laissant qu’une pâle copie d’une Harley Quinn qui essaye de faire de son mieux pour sauver une histoire sans réel but. DC aura donc réussi l’exploit avec Birds of Prey de tuer dans l’oeuf, le talent et le personnage de la belle Margot Robbie… Nous offrant un film ridicule, au scénario indigeste et au casting sans âme..

Birds of Prey: and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn est un film ennuyeux pour ado prépubère en quête d’identité.. Une nouvelle honte à rajouter au studio DC.

79

Catégories :CinémaTags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :